La transition énergétique avance…

Nous préparons le réseau électrique de demain !

Les moyens de production d’électricité en Grand Est se diversifient avec le développement des énergies renouvelables.

Le défi de RTE et des gestionnaires de réseaux de distribution est d’adapter le réseau électrique pour collecter l’électricité produite par ces nouvelles installations et l’acheminer jusqu’aux consommateurs.

Cette plateforme de concertation vous permettra de prendre connaissance du projet de S3REnR Grand Est et de formuler vos observations, questions et propositions.

Pour mieux nous connaître : Qui sommes-nous ?

Pour vous informer sur le projet de schéma : Le projet de schéma.

Pour consulter la carte des ouvrages électriques à renforcer ou à créer envisagés dans le S3REnR : Carte

Du 14 septembre au 30 octobre 2020, vous avez la possibilité de formuler vos remarques ou de poser vos questions : Vos contributions.

Et pour toute autre question : Nous contacter

 

Vidéos : Les attentes des parties prenantes vis-à-vis du S3REnR

Interview de Christèle Willer, Vice-présidente de la région Grand Est en charge de la transition énergétique

Interview de Céline Davril-Bavois, Directrice du Parc Naturel Régional des Ardennes

 

 

 

Consultez les dernières contributions déposées :

Consistance du schéma
Contribution n°52 - le 30 octobre 2020

Nature Haute-Marne tient tout d'abord à remercier l'équipe de RTE pour sa disponibilité et les explications fournies et qui nous ont permis d'appréhender plus facilement le S3REnR.

L'énergie que ce soit sa production, sa distribution ou sa consommation est un secteur un secteur d'activité qui a une incidence forte et négative pour l'environnement. Cela est notamment vrai pour l'énergie électrique. Nature haute-marne examine donc le projet de S3REnR notamment sous cet angle.

Une nécessité première apparaît compte tenu de cette incidence sur l'environnement : la nécessité de réduire fortement les consommations d'énergie afin de limiter les besoins de production . Cet aspect n'est pas abordé dans le S3REnR.

Nature haute-marne est favorable au développement des énergies renouvelables et de proximité , notamment électriques . Concernant l'énergie éolienne NHM regrette l'abandon du schéma régional éolien de champagne-ardenne qui organisait un développement raisonné de cette énergie. Il interdisait l'implantation éoliennes en forêt ou à leur proximité immédiate. NHM est totalement opposée aux éoliennes en forêt permises par le schéma régional grand Est (Schéma regional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET et ses annexes).

Le développement de l'éolien est "facilité" par les retombées financières accordées aux propriétaires et exploitants des terrains d'implantation et les redevances et taxes perçues par les collectivités. Le schéma Grand Est permet un développement élargi de l’éolien : son principal résultat est une implantation incontrôlée des générateurs qui engendre un rejet de plus en plus systématique par les populations concernées.

Concernant la production éolienne nature haute-marne demande que le S3 RER facilite le raccordement des éoliennes s'inscrivant dans les zones favorable retenues par l'ex schéma régional Champagne Ardenne et a contrario nous demandons qu'aucune facilité ne soit offerte (poste de distribution ou de raccordement, nouvelle ligne) facilitant l'implantation de machines en zones forestières.

Concernant le photovoltaïque Nature haute-marne est opposée au déploiement du photovoltaique sur des terrains naturels ou semi naturel (à l'exemple de certains anciens terrains militaires qualifiés de friches sans intérêt). Nature haute-marne est favorable à un développement sur les bâtiments , les parkings , les zones commerciales et industrielles, les zones artificialisées, solutions dont l’intérêt environnemental est souvent renforcé par la proximité des postes de raccordement et de consommation. Malheureusement peu de projets de ce type font jour en Haute-Marne.


Nature haute-marne demande que RTE, ENEDIS, ERDF,... mettent à profit leur compétences et leurs relations avec les collectivités, syndicats d'énergie, administrations et décideurs Haut-Marnais pour les sensibiliser à ces solutions.

Concernant les infrastructures et le S3REeNR en Haute-Marne il est prévu des travaux sur la ligne électrique entre Chaumont et Rolampont.
La solution retenue consiste est un renforcement de la ligne existante (augmentation de l'intensité de transit) c'est la meilleure solution du point de vue environnement.
Ces travaux doivent être l'occasion de minimiser l'impact environnemental et paysager : si changement de pylônes retenir les modèles qui s'intègrent le mieux , équiper si besoin les câbles de dispositif visuels les signalant aux oiseaux migrateurs .

De même il est prévu le renforcement ( augmentation de capacité) des postes existants sans extension de leur emprise foncière, solution la plus favorable pour l'environnement.
Nature Haute-Marne souscrit donc à ces propositions.

Consistance du schéma
Contribution n°51 - le 30 octobre 2020

Madame la Déléguée,

En tant que producteur indépendant d’électricité d’origine renouvelable, et situé quasiment exclusivement dans la région Grand-Est, AN AVEL BRAZ a suivi avec grand intérêt l’élaboration du nouveau S3RENR GRAND-EST et y a apporté d’une certaine manière quelques contributions.

A l’issue de cette phase de concertation, nous souhaitions en tant que producteur ajouter quelques suggestions concernant notamment les postes 51-03 et 51-04.

En effet, le poste 51-04 apparaît comme particulièrement proche du poste 51-03 n’offrant pas un équilibre géographique avec le poste 51-01.
Il devrait s’ensuivre une concentration que l’on pourrait considérer comme excessive entre les deux postes 51-03 et 51-04.

Afin de limiter la densification des postes de transformation dans le secteur sud-est de Fère-Champenoise, n’aurait-il pas été préférable d’envisager :
- Soit la création d’un nouveau poste-source 90/20 kV soit 2 fois 2x40 MVA situé à côté de l’Europort,
- Soit un déplacement de la localisation du poste 51-04 à mi-chemin entre Semoine et Montépreux, zone qui respectera l’impératif des 10 kilomètres de distance par rapport au poste de Mery-Nord et conservera une capacité de 2 fois 2x40 MVA
Cette seconde solution permettrait par ailleurs d’inscrire une meilleure répartition des postes entre les départements de la Marne et de l’Aube.

Espérant avoir ainsi un peu contribué à la réflexion sur l’optimisation du nouveau schéma S3RENR, je vous prie de croire, Madame la Déléguée, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.
Bien à vous.

Xavier de LA ROCHEFOUCAULD
AN AVEL BRAZ ENERGIES Ltd
The Pavilion
96, Kensington High Street
LONDON W8 4SG
(United Kingdom)

Consistance du schéma
Contribution n°50 - le 30 octobre 2020

Madame, Monsieur,

Le SCoT de l'Arrondissement de Sarrebourg soumet à votre attention sa contribution à la consultation organisée par RTE dans le cadre du Schéma Régional de Raccordement au Réseau électrique des Energies Renouvelables.
Nous vous en souhaitant bonne réception.
Cordialement.

Environnement et cadre de vie
Contribution n°49 - le 30 octobre 2020

Ce Plan Pluriannuel de l'Énergie prévoit d'augmenter les énergies renouvelables par presque 3.
Cela est une folie vu la médiocrité des performances ( par exemple, actuellement nos 8000 éoliennes répondent à peine à 6% de la demande en électricité en France), je vous laisse le soin de calculer le nombre d'éoliennes nécessaires si on abandonne le nucléaire . Notre énergie deviendra non pilotable avec des ruptures d'approvisionnement inévitables.
Le SRADDET déroule son programme et à ce jour ce projet RTE sans tenir compte des populations rurales qui vont vivres à côté de ces immenses machines industriels et cela va entraîner très prochainement de graves conflits dans la population.
Je vous signal que EDF est en déficit avec ces obligations de rachat de l’électricité éolien à plus de 80 euros le mégawatt alors que le prix spot est parfois négatif!
Cordialement,
Claude LECOMTE
Président de PPE51 (Protection des Paysages et de l'Environnement dans le 51)

Consistance du schéma
Contribution n°48 - le 30 octobre 2020

Le S3RENR prévoir une capacité totale de raccordement réservée aux énergies renouvelables de 50 MW sur les 9 postes publics situés sur le territoire du PETR de l’Alsace du Nord (Altenstadt, Preuschdorf, Gundershoffen, Pfaffenhoffen, Haguenau, Bernolsheim, Brumath, Bischwiller, Rohrwiller). Cela semble insuffisant au regard du projet de stratégie du Plan Climat-Air-Energie Territorial de l’Alsace du Nord dont les projections à 2030 préconisent un accroissement de 150 GWh de la production électrique photovoltaïque, soit une puissance globale de raccordement d’environ 150 MW (projets essentiellement diffus).
Nous souhaitons également porter à votre attention différents projets en réflexion en Alsace du Nord :
- Le territoire présente un gros potentiel énergétique en géothermie très haute énergie pour une production de chaleur et d'électricité. 3 projets sont actuellement à l’étude par le groupe ES. Potentiellement il s’agit, à l’échelle d’1 projet, d’une puissance maximale de raccordement électrique de 7 MW sur le poste d’Altenstadt ou de Preuschdorf. Le S3RENE en a-t-il tenu compte dans ses réservations de capacité de 14,3 MW sur le poste d’Altenstadt et de 6,6 MW sur le poste de Preuschdorf ?
- La capacité de 19.8 MW prévue sur le poste de Rohrwiller tient-elle bien compte du projet du groupe TOTAL de photovoltaïque au sol pour 14,7 MWc installés ? D’autres projets ont-ils été identifiés pour ce poste ?
- 2 projets d’agrivoltaïsme ont été déposés dans la 3e tranche de l’appel d’offres de la CRE, un premier de 3 MW, situé en bordure de notre territoire mais dont le poste le plus proche est celui de Bernolsheim et un deuxième de 2 MW, situé entre les postes de Bernolsheim et de Haguenau. Les puissances réservées sur ces 2 postes sont insuffisantes au regard de ces 2 projets, d’autant plus que Haguenau est la ville-centre de notre territoire et fortement susceptible de voir d’autres développements de projets supplémentaires.
Nous souhaitons d’autre part vous faire remarquer que, si le poste de Bernolsheim est bien identifié dans le tableau p164 du projet de S3RENE, il manque sur la carte des projets envisagés en Grand Est figurant sur le site de la concertation.
Enfin, nous observons que les coûts élevés de raccordement des projets de plus de 250 kV, en raison d’une quote-part des travaux prévus dans le schéma lissée à l’échelle du Grand Est, risquent de mettre en danger leur rentabilité alors même qu’aucun travaux de création ou de renforcement ne sont à ce jour prévus dans le département du Bas-Rhin.